Conseils à la rédaction d’un CV - Le Curriculum Vitae

 

Des liens utiles

 

http://moncv.com/fr/faire-mon-cv/modeles-cv.php

http://www.francparler.org/fiches/cv.htm

 

Le CV

Si vous en doutiez, sachez que le CV idéal existe ! Il retrace votre vie étudiante et professionnelle, chaque expérience étant joliment mise en valeur avec des couleurs, de l’italique, du gras… C’est le CV parfait : celui qui flatte votre ego et ne demande qu’à être encadré ! Mais c’est un CV… totalement inefficace.

 

Le CV et la lettre de motivation n’ont pas pour objectif de vous plaire, mais de séduire un recruteur. Les informations contenues doivent donc être sélectionnées pour faire le lien avec l’entreprise et/ou le poste. Elles doivent être cohérentes, utiles et factuelles (c’est-à-dire illustrées par des exemples ou des résultats). Enfin, l’envoi doit être personnalisé : même les mailings dans les boîtes aux lettres sont adressés à une personne en particulier, avec son prénom, son nom et son adresse.

 

Un document cohérent

 

Ne perturbez pas le recruteur avec des informations déconnectées du poste à pourvoir. Un CV est un ensemble construit dont le fil conducteur doit clairement apparaître au recruteur en une minute de lecture. Bannissez les successions d’informations qui vont dans des directions différentes. C’est parfois le problème que pose une présentation chronologique qui vous amène à superposer des tranches de vie professionnelle. Pensez à relire votre CV, à tête reposée, quelque temps après l’avoir rédigé. Vous verrez mieux si une vue d’ensemble de vos expériences se dégage ou si la présentation de votre parcours reste floue ou éparpillée. Quant à la lettre, plus encore que le CV, elle va droit au but avec la présentation d’une ou deux informations essentielles qui contiennent les mots-clés du poste à pourvoir.

 

Un document utile

 

Que ce soit dans le CV ou la lettre, interrogez-vous toujours sur les raisons pour lesquelles vous souhaitez donner une information : quel est le sens pour vous et qu’apporte-t-elle à l’entreprise ? Demandez-vous ensuite si cette information peut vous aider à obtenir un rendez-vous. Envoyer un CV et une lettre ne signifie pas décrocher un contrat de travail, mais parvenir à convaincre le recruteur qu’il doit engager une démarche pour vous rencontrer. Libre à vous ensuite de préciser lors de l’entretien que vous avez obtenu vos diplômes avec une mention, que vous avez choisi tel établissement, que vous avez fait un mémoire sur tel sujet si l’occasion se présente.

 

Un document factuel

 

N’oubliez pas que vous postulez dans un secteur professionnel précis, ce qui impose de faire le lien entre ce secteur et vous. Vous pouvez par exemple insister sur votre maîtrise des logiciels ou votre connaissance des matériels dans l’informatique, présenter votre engagement dans vos activités sportives ou dans des associations, etc. Pensez à actualiser ces informations régulièrement !

 

Votre candidature est un document qui pourra circuler en interne, avec éventuellement une petite note de la DRH : "Que penses-tu de ce candidat ?" À ce stade, vous pouvez encore être recalé par un opérationnel parce qu’il manque des informations sur les compétences que pourtant vous détenez mais que vous n’avez pas pensé à noter. Des données, comme vos résultats, peuvent être lues plus attentivement par un responsable de service.

 

Un document personnalisé

 

La personnalisation s’exprime par un CV remanié en fonction de l’entreprise visée et surtout par une lettre adressée à un interlocuteur en particulier : avec le nom du DRH ou d’un responsable de service. À défaut, la lettre contient au minimum les coordonnées de l’entreprise

 

Il faut prendre un peu de temps avant de rédiger son CV et sa lettre. Très souvent, vous avez trouvé une bonne idée et vous vous empressez de la mettre en forme pour passer à la ligne suivante… Oubliez ce réflexe. Ce n’est pas la bonne méthode. Voici un petit exercice qui vous permettra de faire le point sur vos atouts au regard du poste que vous recherchez. Cet exercice vous servira aussi pour l’entretien car chaque information que vous présentez dans votre CV pourra donner lieu à une question.

 

Listez sur une feuille blanche tout ce que vous avez fait : stages, CDD (contrats à durée déterminée), intérim, petits boulots, activités extraprofessionnelles ou extrascolaires, en étant très précis dans le descriptif des tâches que vous avez effectuées. N’hésitez pas à vous faire plaisir en n’omettant aucune de vos expériences.

 

Laissez une marge à droite pour dresser 2 colonnes dans lesquelles vous ferez des croix.?L’une s’intitulera : "J’ai apprécié/Ce qui m’a intéressé" et l’autre : "Les entreprises apprécient" ou "Les entreprises sont intéressées par". Si vous postulez auprès d’entreprises ou de secteurs très différents, vous devez faire une colonne pour chaque catégorie d’entreprises. Les éléments qui afficheront 2 croix mettront en évidence l’adéquation entre votre projet professionnel et votre profil. Ils devront impérativement figurer sur votre CV et être développées dans la lettre. Pour ceux qui n’ont qu’une seule croix, il faudra faire un tri dans vos expériences pour voir s’il est judicieux de les faire figurer sur le CV et/ou dans la lettre.

 

Idéal pour se réorienter

 

Ce travail peut servir de révélateur ou de déclencheur pour tous ceux qui ne se sentent pas à leur place dans leur cursus et voudraient se réorienter vers un autre secteur ou une autre profession. Il devient alors plus facile de faire ressortir les points communs (même s’ils sont rares et contenus uniquement dans vos activités extraprofessionnelles ou vos centres d’intérêt personnels) entre votre parcours et les besoins des entreprises. C’est une démarche essentielle pour vous positionner sur le marché de l’emploi. Vous devez faciliter le travail du recruteur en mettant en avant les éléments de votre parcours qui l’intéressent.

 

Une fois sélectionnées les informations nécessaires à l’élaboration de votre CV et de la lettre, il faudra consacrer du temps à la mise en forme. L’appréciation que le recruteur portera sur votre document dépendra aussi des autres candidatures dont il disposera. S’il en est inondé, au premier coup d’œil, un CV et une lettre mal construits parmi d’autres CV et lettres aussi mal réalisés ne sortiront pas du lot, mais une candidature bancale parmi de bons CV et de bonnes lettres sera, hélas pour vous, immédiatement écartée, même si votre profil correspond au poste.

 

La mise en pages et le style du CV

 

Votre document doit être clair et bien organisé dans sa présentation, car il sera lu dans un premier temps en lecture rapide. Si c’est trop dense ou trop enrichi – avec du gras, des puces, puis des carrés et des italiques et aussi de la couleur ! -, le recruteur devra fournir un effort pour tout déchiffrer car rien ne lui sautera aux yeux. En aura-t-il seulement le temps ou l’envie ?

 

La mise en pages doit être au service du contenu et poursuivre un objectif de clarté et de lisibilité. Le gras, par exemple, doit être utilisé avec parcimonie et réservé à la même catégorie de mots : les postes exercés ou les entreprises, surtout s’il s’agit de sociétés connues. Les marges sont aussi un outil de mise en pages à employer efficacement (pour renvoyer en bout de ligne les dates et les lieux, par exemple). Pensez aussi à sauter des lignes et à laisser de l’espace autour des informations essentielles. Elles ressortiront beaucoup mieux.

 

Le style doit être direct. Employez des verbes d’action dans votre CV pour décrire succinctement vos missions. Ne faites surtout pas de phrases.

   

La mise en pages et le style de la lettre

 

La mise en pages. La lettre de motivation obéit à des règles de mise en pages conventionnelles. En haut à gauche se placent vos coordonnées, à droite, la date et en dessous les coordonnées de l’entreprise et/ou de la personne à qui vous écrivez.

 

Le style. Ces conventions sont connues des candidats, mais c’est plutôt le style qui fait souvent défaut. Il est conseillé de faire des phrases courtes (évitez les "qui", "que", "de surcroît", "néanmoins", etc.). Dans l’objet, notez "proposition de poste", plutôt que "demande de poste". Le vocabulaire est essentiel. Certaines lettres sont riches de termes positifs et convaincants tandis que d’autres laissent en permanence le lecteur dans le doute.

Ainsi n’écrivez pas : "Je pense avoir toutes les qualités pour réussir à ce poste", mais plutôt : "Je détiens toutes les qualités pour réussir à ce poste", etc. Si une ou deux fois dans votre lettre votre style n’est pas mordant, ce n’est pas préjudiciable, c’est surtout l’occurrence d’un même registre de vocabulaire qui donne un ton au courrier et provoque l’envie, ou non, de rencontrer la personne qui l’a rédigé.

   

Les maladresses les plus courantes

 

Une bonne candidature peut se concevoir par défaut. La liste des maladresses les plus courantes commises par les candidats est longue. Voici un florilège… qui peut vous servir de check-list.

 

• Imprimer le CV sur un papier marqué au nom de l’entreprise dans laquelle vous êtes en poste actuellement.

• Mettre une photo qui vous dévalorise : mal imprimée, ou trop souriante (je viens de faire la fête). Il faut rester dans un contexte professionnel.

• Donner une adresse e-mail avec un pseudo peu professionnel : évitez, les "choupette75@…".

• Écrire à la responsable des ressources humaines, et commencer sa lettre par : "Monsieur…"

• Laisser des fautes d’orthographe. "Professionnelle" comprend deux "s", deux "n" et deux "l" !

• Écrire sur le verso de la feuille : la lettre doit tenir sur une page, le CV peut éventuellement en prendre deux mais, pour un jeune diplômé, c’est plutôt l’exception.

• Opter pour une encre violette ou bleu des mers du Sud.

• S’exprimer par sigles (sans les développer) et abréviations.

• Omettre de signer sa lettre.

• Citer sa formation en cours dans sa lettre et ne pas la faire figurer dans le CV.

• Faire un plan de dissertation, avec : I. Formation, II. Expériences, III. Loisirs.

• Encadrer le CV avec une bordure : vous n’allez pas le mettre au mur !

• Consacrer un tiers de son CV aux informations liées à l’état civil avec son prénom et son nom en corps 24.

• Utiliser des infographies dépassées comme un vieux téléphone fixe devant… un numéro de portable.

• Oublier les majuscules (pour les noms propres ou le nom de l’entreprise).

• Utiliser deux chronologies différentes : croissante pour les diplômes et décroissante pour les expériences ou vice-versa.

• Citer une liste de logiciels sans donner le degré de maîtrise : vous ne passez pas une petite annonce pour les vendre !

• Noter deux ou trois numéros de téléphone pour vous joindre : le recruteur ne va pas vous pister ! Un seul suffit.

• Titrer "Curriculum vitæ" : sans blague ? !

   

Le syndrome du "bon élève"

 

Une autre erreur classique des candidats consiste à reprendre tous les conseils (y compris ceux contenus ici) sur l’art et la manière de rédiger une lettre et de bâtir un CV, pour les appliquer assidûment, tel un bon élève. Le résultat est généralement décevant, preuves à l’appui avec le CV présenté en dessous.

 

La candidate aligne les bons points avec un CV clair et aéré et un bon usage des outils de mise en pages (elle ne commet d’ailleurs aucune des maladresses citées ci-dessus). Elle fait aussi le choix de rassembler ses expériences professionnelles et ses stages et de les détailler mais… à la lecture, c’est la catastrophe ! Impossible de comprendre ce que la candidate a fait durant ces expériences : vente, conseil, accueil, etc. sont des termes trop vagues. Il manque des résultats chiffrés et des précisions sur son rôle exact.

 

Autre erreur : elle indique bien son séjour au pair dans la rubrique formation, mais elle omet de créer une rubrique "Langues" (alors qu’elle possède aussi un bac mention européenne et cite les voyages comme une de ses activités de loisirs).

 

Ce CV était accompagné d’une lettre manuscrite joliment calligraphiée avec des marges au crayon à papier (malheureusement mal gommées). La candidate a certainement passé du temps à concevoir sa candidature avec beaucoup d’application, mais sans se réapproprier les conseils qu’elle a pu recevoir. Dommage !

 

 

 

 

 

 

Exemple :

Julie Héraut

6, avenue du Ruisseau

94300 Vincennes

Tél : 06 00 00 00

21 ans

Nationalité française

 

FORMATION

 

Août 2009 : Au pair aux États-Unis pendant 3 mois

2008 : 1re année à la faculté Molière en Psychologie

2008 : Baccalauréat accueil et service mention européenne

2006 : Brevet d’études professionnelles Métiers du secrétariat

 

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

 

Juillet 2009 : Images d’hier et d’aujourd’hui, Vincennes (94) Service Reprographie

 

Mai 2008 : La Redoute Paris République (75) Conseil, accueil, vente

 

Décembre 2007 : Centre social et culturel Jacques Brel, Villejuif (77)

Assistance, conseil, standard

 

Mai 2007 : Agence immobilière Grandemaison, Montreuil (93)

Prise de rendez-vous, devis

Prospection téléphonique

 

Mars 2007 : Association Avancée, Créteil (94)

Standard,

Traitement de texte

Tenu d’un planning

 

Août 2006 : Images d’hier et d’aujourd’hui, Vincennes (94)

Service reprographie

 

Juin 2005 : TMV Service juridique, Vincennes (94)

Traitement de texte

Tri du courrier

Classement

 

Janvier 2005 à ce jour : Garde d’enfants

 

Décembre 2004 : Vendeuse au magasin de maroquinerie

"SACS ET VALISES" à Fontenay (94) Vente, conseils, accueil

 

LOISIRS

 

Cinéma, littérature, mode et voyages

 

 

 

L’élaboration d’un CV et d’une lettre exige d’être vigilant jusqu’au bout. Même l’envoi au destinataire a des règles qu’il convient de respecter.

 

Par la Poste

Votre candidature doit arriver la plus soignée possible. Ce document qui arrive par la Poste est le reflet de votre image. Évitez de plier en quatre votre CV et votre lettre. Utilisez de préférence des enveloppes au format à l’italienne. Vous pouvez éventuellement agrafer la lettre et le CV car les entreprises le font pour ne pas égarer les courriers. Si vous joignez un document photocopié à la lettre : celui-ci doit être propre (pas de parties noires ou à moitié effacées ou sans marges) et pas en recto verso.

  

Par Internet

L’envoi des candidatures par Internet s’est généralisé, mais tous les candidats ne maîtrisent pas encore totalement cet outil. Pour être un vrai professionnel, il convient de ne jamais faire d’envoi en masse (même en mettant les destinataires en copie cachée). D’ailleurs, vos pièces jointes doivent être personnalisées et reprendre l’intitulé de l’entreprise et la date d’envoi avec vos initiales ou votre nom, c’est ainsi beaucoup plus clair pour vous et pour l’entreprise (par exemple : cv.unilever.nov06.MP.pdf). Le fichier de la lettre doit être intitulé de la même manière et séparé du CV (lm.unilever.nov06.MP.pdf).

 

L’objet doit contenir des informations essentielles. Pour une réponse à une annonce, vous devez donner la référence éventuelle et le support de l’offre. Écrivez par exemple : "Candidature Réf HS-207 – Le Figaro." Pour une candidature spontanée, l’objet doit ressembler à un titre, percutant et accrocheur. Écrivez par exemple : "Offre de collaboration à l’international". Vous pouvez éventuellement demander un accusé de réception, ce ne sera pas mal interprété.

 

Quel type de fichier envoyer ? Ne placez jamais votre CV dans le corps du mail car les tabulations peuvent se décaler ; votre document perdrait toute sa mise en pages. Le format PDF est conseillé car la mise en pages ne bougera pas quels que soient les réglages du logiciel de votre interlocuteur. Ainsi, vous éliminez le risque que votre CV s’imprime sur deux pages au lieu d’une avec simplement deux lignes qui dépassent, comme c’est souvent le cas des documents Word. Si vous joignez un mémoire, pensez aussi au poids des pièces jointes. En ce qui concerne la lettre de motivation, il n’existe pas de règles en la matière. Si vous avez écrit une lettre de motivation percutante, cela peut être pertinent de la placer dans le corps du texte pour accrocher immédiatement le destinataire du mail. Si vous optez pour un message d’introduction, veillez à ce que celui-ci ne répète pas ce qui est écrit dans la lettre mise en pièce jointe.

 

Le message d’introduction. Vous pouvez écrire par exemple : "Madame, suite à l’offre d’emploi parue sur le site anpe.fr, je vous adresse ma candidature au poste de technicien de contrôle qualité. Vous trouverez ci-joint mon CV et ma lettre de motivation, laquelle vous expliquera plus en détail les raisons de ma candidature. Je reste à votre entière disposition pour vous rencontrer. Très cordialement." Ajoutez votre prénom, votre nom et votre numéro de téléphone.

   

Par télécopie

Une candidature envoyée par télécopie peut facilement rester sans destinataire des jours durant, à côté du fax, jusqu’à ce qu’une secrétaire fasse le ménage et la jette à la poubelle. Il est donc impératif de l’adresser à une personne en particulier dans l’entreprise et de faire figurer son nom ("À l’attention de…") soit très lisiblement en haut du document avec du blanc autour, soit sur une feuille de garde, pour que l’information saute aux yeux. N’oubliez pas de rappeler vos coordonnées sur la lettre et sur le CV au cas où les feuilles s’égareraient. Envoyez par fax uniquement des documents dactylographiés sans oublier d’ajouter votre signature manuscrite. Et si votre CV contient une photo, supprimez-la car la qualité sera mauvaise.

 

LE CV

C'est ce que l'on vous demande au minimum pour postuler à un emploi. Pour qu'il soit efficace, il y a plusieurs choses à ne pas perdre de vue :

Votre CV n'arrivera JAMAIS seul à l'entreprise.

Il doit vous présenter, vous, ainsi que votre parcours professionnel.

Il doit vous servir à obtenir un RDV.

Pour le recruteur, la question est :

"Ne pas perdre de temps !"

Sachez qu'en règle générale un recruteur passe entre 30 et 50 secondes sur votre CV ! Il effectue donc un tri rapide en 3 tas :

Intéressant pour l'entreprise -> RDV

Intéressant mais pas dans l'immédiat -> Conservation et diffusion dans un autre service

Pas intéressant -> Poubelle

Vous l'avez compris, l'intérêt est de se trouver dans le premier tas (ou éventuellement le deuxième !). Pour cela, nous allons nous intéresser à ce que cherche le recruteur en lisant le CV. Nous allons d'abord survoler l'ensemble et ensuite nous nous pencherons en détails sur chaque partie.

 

Au premier coup d'œil, l'employeur doit repérer :

Le métier que vous recherchez

Le diplôme qui l'intéresse

Les tâches que vous avez effectuées

Les sociétés pour lesquelles vous avez travaillé

Les coordonnées pour vous contacter

Ces 5 éléments doivent vous rester à l'esprit durant la construction de votre CV.

 

LE CV ELEMENT PAR ELEMENT :

1 L'ETAT CIVIL :

Le premier élément sera bien sur le nom et le prénom. Même si cela paraît évident, il faut cependant respecter certaines règles :

Nom prénom, prénom nom ? Peu importe, cela dépend de la culture de l'entreprise, alors faites comme vous le sentez !

Mettre le nom en majuscule aura l'avantage de mettre en valeur ce dernier (très utile dans les cas où il s'agit d'un nom pouvant être un prénom (Richard, Martin...) ou si la consonance est étrangère et se différencie mal du prénom. - Evitez les mentions Mme ou Mr, trop "solennelles"

Si vous avez un prénom mixte, (Dominique, Claude, Camille...), vous pouvez féminiser le titre du métier ou encore faire suivre votre prénom du logo des sexes.

Pour les femmes mariées, utilisez votre nom marital, (dans certains cas : mari connu dans la branche ou célèbre, vous pouvez utiliser votre nom de jeune fille). Pour les hommes dont la femmes est connue, le problème est plus compliqué...

 

2 L'ADRESSE :

L'adresse peut dans certains cas jouer en votre faveur ou votre défaveur, mais dans tous les cas on doit pouvoir vous y joindre.

Elle doit être précise et complète (Rue, bâtiment, étage, etc)

Si vous postulez à un emploi loin de chez vous dans la perspective d'un proche déménagement, l'employeur peut avoir peur de l'éloignement. 2 solutions : mettre l'adresse d'un ami habitant sur place ou (si vous ne connaissez personne) bien appuyer sur votre mobilité immédiate dans la lettre de motivation. Vous pouvez ainsi ajouter la mention "mobilité régionale, nationale ou internationale" à la fin de l'état civil.

 

3 LES NUMEROS DE TELEPHONE (ou autres) :

Ils doivent impérativement figurer sur le CV (si vous n'avez pas de téléphone vous devez laisser celui d'un ami ou d'un voisin qui pourra vous joindre rapidement. En effet, ils permettent un contact direct et rapide. Sachez que si l'employeur veut des candidats immédiatement, il leur téléphonera, mais il ne prendra pas la peine de chercher leur numéro.

Indiquez clairement s'il s'agit de votre numéro privé ou professionnel. Si vous postulez dans le même secteur d'activité, l'employeur doit également savoir s'il sera reçu par un standard ou s'il tombera sur vous directement (discrétion oblige) : Tél Pers : 01 40 40 40 40 (répondeur) Tél Prof : 01 41 41 41 41 (ligne directe)

Ne mentionnez votre répondeur que si vous l'interrogez au moins une fois par jour.

Vous pouvez indiquer également votre numéro de portable, dans ce cas, vérifiez qu'il est bien allumé. Il n'y a rien de plus agaçant que de laisser sans cesse des messages sur un répondeur vocal. Par "nature" on doit pouvoir vous joindre jour et nuit sur un portable !

@mail : de moins en moins gadget, indiquez-la si vous en avez une. Mais comme pour le répondeur, il faut le consulter au moins une fois par jour. Sachez que dans les métiers « hight tech » elle est devenue indispensable.

 

4 L'AGE :

Même si vous pensez qu'il peut vous éliminer, c'est obligatoire !

Ecrivez-le plutôt en clair, cela évitera à l'employeur de faire le calcul.

Si vous pensez que cela peut être un critère de choix pour l'entreprise... Vous avez raison !

 

5 LA SITUATION DE FAMILLE :

Cela fait parti des éléments facultatifs, mais si vous n'en parlez pas dans votre CV, l'entreprise se posera sans doute des questions :

En règle générale, préférez célibataire, à divorcé(e) ou séparé(e).

Evitez les situations qui font "peur" : célibataire avec 4 enfants, 2 enfants en bas âge, etc

Même si les aléas de la vie ne se contrôlent pas toujours, la normalité pour l'employeur est marié(e) ou célibataire.

 

6 LA NATIONALITE :

Elle ne peut être un critère de sélection (sauf pour certaines administrations ou entreprises en rapport avec la Défense Nationale). Donc, sauf pour ces secteurs, il n'est pas utile de la mentionner, sauf si elle peut être un atout pour vous (langues étrangères exigées, connaissance d'une culture souhaitée, etc)

 

7 LE PERMIS DE CONDUIRE :

S'ils ont une importance directe pour le poste (chauffeur, conducteur d'engins, cariste, etc), vous pouvez les mentionner en fin d'état civil, sinon la rubrique Divers en fin de CV suffira.

 

8 LE METIER RECHERCHE OU L'ACCROCHE :

Obligatoire maintenant, cette mention se trouve après l'état civil et avant le début du CV. Sa fonction est de permettre de trier rapidement les CV (n'oubliez pas les 30 à 50 secondes !)

Elle peut comporter 1, 2, ou 3 choses :

Le métier offert

Vos atouts (1 ou 2 maximum)

Votre projet (cela s'adresse plutôt aux débutants)

Le métier : indispensable il permettra le classement de votre CV dans la bonne pile (n'oubliez pas que les employeurs en reçoivent de plus en plus). Souvent, c'est celui qui ouvre le courrier qui fera un premier tri. Il ne faut donc pas d'ambiguité possible. Si vous répondez à une annonce presse, n'hésitez pas à reprendre le titre du poste demandé.

Les atouts : c'est votre plus ! Cela peut être une durée de pratique (expérience), la maîtrise d'une langue, d'un matériel, une certification, une licence, etc. Dans le cas d'une réponse à une offre, elle doit obligatoirement reprendre un critère objectif de l'offre.

Le projet : ce n'est pas obligatoire, mais cela peut vous permettre d'exposer un projet précis à l'entreprise. Evitez la flatterie ou les phrases "bateau" du type "Mettre mes compétences à votre service". Si vous n'avez pas d'idée ne mettez rien, contentez-vous du titre du métier.

Exemples :

 

9 LA FORMATION :

Mentionner sa formation est obligatoire. Cependant, la place de la rubrique peut se discuter. Si vous avez de l'expérience professionnelle et une carrière derrière vous, il y a de grandes chances que ce ne soit pas sur la formation que l'employeur vous recrute : vous pouvez donc faire glisser cette rubrique après celle de l'expérience professionnelle. Dans le cas d'un jeune diplômé ou d'un diplôme que vous venez de passer en cours de carrière, vous pouvez mettre cette rubrique avant l'expérience.

Dans tous les cas :

ne surchargez pas cet élément (si vous avez une maîtrise, ne parlez pas du DEUG et de la licence, on se doute bien que vous les avez obtenus) idem pour le BAC et le BEPC.

Le lieu où l'école ne sont pas utiles sauf s'ils ont une renommée.

Si vous êtes multi-diplômé(e), ne mettez que les diplômes qui peuvent intéresser l'employeur (l'abondance peut faire peur, surtout si vous avez à faire à un patron autodidacte).

Si vous n'avez aucun diplôme, mettez la rubrique à la fin.

C'est également ici que vous parlerez des langues pratiquées (dans le cas d'un métier directement en rapport avec les langues : traducteur, commerce export... vous pouvez faire une rubrique spéciale) indiquer : "anglais : lu écrit parlé" ne veut pas dire grand chose, essayez de mettre une échelle de valeur. ?(ex : lu +++, écrit ++, parlé +++, ou encore anglais technique ou anglais courant). Pour l'informatique, précisez les logiciels ou les machines ou systèmes utilisés.

 

10 L'EXPERIENCE PROFESSIONNELLE :

Il y a pour cette rubrique, 3 choix possibles de présentation :

Le chronologique ou anti-chronologique

Les pôles métiers

Le mixte

Le chronologique et anti-chronologique :

Il est adapté pour montrer une évolution dans les postes occupés. Il sera possible dans le cas ou vous n'avez pas fait trop d'entreprises. Par principe, il est daté en commençant par le poste le plus récent et en remontant dans le temps. L'employeur ayant horreur du vide, cette présentation ne peut se faire que si votre parcours professionnel ne comporte pas de "trous". Dans le cas contraire, il faut les boucher. Les employeurs préfèreront lire un arrêt de deux ans pour convenance personnelle, ou année sabbatique, que passer d'une date à une autre sans explication. Par contre, les périodes de chômage doivent disparaître impérativement. Vous pouvez en faire de la formation (si vous en avez suivi) ou de la convenance personnelle.

Les pôles métiers :

Les emplois de courte durée étant de plus en plus fréquents, la liste des entreprises deviendra vite rébarbative et illisible. Si vous avez occupé 2 ou 3 types d'emploi, vous pouvez donc partir sur ce type de présentation.

Vous commencerez toujours par l'emploi que vous mettrez en titre.

Vous vous efforcerez de détailler les tâches effectuées (si vous avez du mal à les déterminer, reportez-vous à vos grilles d'évaluations) L'ANPE met également à votre disposition des "ROME" (Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois) où sont détaillées les tâches pour chaque emploi. L'avantage de ce type d'organisation est de camoufler les trous en les remplaçant par une durée globale d'expérience dans chaque domaine.

Les entreprises peuvent être citées (ainsi que le secteur d'activité en fin de chaque pôle).

 

EXEMPLES : CV par entreprises, CV par pôles

 

Le mixte :

Il sera utilisé dans le cas de longues carrières à des postes différents dans la même entreprise. Il peut également permettre d'étoffer un CV de débutant, en présentant d'abord les emplois occupés et ensuite la chonologie. (Mais attention, on ne délaie pas dans un CV)

11 DIVERS :

Vous pouvez y mettre vos loisirs et autres activités de type associatif. Si vous êtes amené à travailler surtout en équipe, tachez de trouver des activités impliquant des groupes : sport collectif, activité de groupe... Evitez toutes les activités qui pourraient "choquer" un employeur : militantisme, activité syndicale, association trop "anti" ou trop "pro" quelque chose, haut niveau en sport (absence) etc.

 

QUESTIONS QUE L'ON PEUT SE POSER !

Photo ou pas photo ? Si vous avez un poste en rapport avec le public : ?photo (vendeuse, commercial, hôtesse d'accueil...) Si vous êtes secrétaire : photo (c'est dans la tradition...) Malheureusement, à compétence égale ce sera souvent la plus jolie qui sera embauchée... Dans des postes d'atelier ou d'entrepôt mettez-là seulement si on vous la demande.

Dans tous les cas, inscrivez votre nom au dos (juste votre nom). Cela permettra de retrouver le CV correspondant en cas de séparation.

Faites faire les premières chez un photographe, et ensuite faites reproduire la meilleure en reprographie couleur. (vous ferez des économies !)

Enveloppe timbrée pour la réponse ou pas ? Jamais, cela ne fera pas répondre l'entreprise et cela implique que vous pensez qu'elle n'a pas l'argent pour assurer son recrutement. (la relance téléphonique toujours, l'enveloppe jamais !)

Les CV originaux et tarabiscotés : Tolérés dans certaines professions artistiques ou graphiques, ils sont à bannir pour les autres. Vous pouvez éventuellement vous permettre :

2 (ou 3 maximum) polices de caractères différentes dans le CV, mais restez toujours dans du classique et du lisible.

La couleur et la texture du papier : pensez au format de stockage. Si vous devez faire votre CV sur autre chose qu'une feuille classique, respectez le format A4 (21x29,7 cm) et n'employez que des couleurs pastel (pensez aux photocopies).

L'imprimante couleur est permise, mais ne faites pas non plus dans le CV carnaval (les titres et l'accroche en couleur suffiront)

Les dessins sur les CV sont inutiles si vous n'êtes pas illustrateur, et peuvent montrer une certaine puérilité... Evitez-les donc !

Les icônes : petits fax, téléphone, enveloppe de certaines polices peuvent êtres utilisés, mais pas à chaque ligne !

Ce que vous ne devez jamais faire :

Les CV sur des ballons de baudruche. (c'est in stockable et hygiéniquement déplorable).

Les photos de vous grand format (sauf si vous êtes acteur).

Les CV "teasing" arrivant en plusieurs fois, style puzzle ou autres. (même dans les secteur de la pub c'est risqué)

Les papiers style faux marbre, faux bois... etc.

Pour les artistes, les graphistes et les publicitaires :

Dans ces domaines précis, tout est possible, du CV photo montage, au CD interactif, mais n'oubliez pas toutefois de vous assurer (surtout pour le multimédia !) que l'employeur pourra lire votre support.

Il est également conseillé de joindre un CV classique à l'envoi... N'oubliez pas que les décideurs ne sont pas toujours des graphistes, des créatifs ou des artistes !

Et surtout ! Prévoyez toujours un "Book" pour le jour de l'entretien. Vous proposerez, bien sûr, de venir l'exposer à l'employeur dans la lettre de motivation.

 

 

 

 

CV

A - Le C.V. et ses buts

Par Anne-Claire Dugas, dernière mise à jour le 09/05/2007

 

Le Curriculum Vitae (« cours de la vie » en latin) a pour but de résumer en une page (deux maximum) votre parcours professionnel et votre formation, les étapes par lesquelles vous êtes passé, et vos centres d’intérêts.

 

Son but est de vous présenter au recruteur, qu’il trouve de l’intérêt à votre candidature et la sélectionne pour vous proposer un entretien.

 

C’est un document à part entière dans votre recherche d’emploi : il est le cœur de votre travail d’investigation et il est à bien séparer de la lettre de motivation.

 

Ce document est le constat de ce que vous êtes à un moment de votre vie, c’est pour cela qu’il est constamment en évolution, il faut régulièrement le mettre à jour. Dans un sens, le C.V. serait une photographie de vous à ce jour, que vous soumettez à un recruteur. Vous devez mettre toutes les chances de votre côté, prendre le temps de le réaliser, de le relire et surtout de le parfaire car votre seul « ennemi » à cette étape, c’est vous-même.

 

Un C.V. est un long travail d’élaboration, il nécessite du temps et beaucoup de précision. Un C.V. fait en 20 minutes sera inévitablement incomplet, mal orienté et bâclé ; afin de tout mettre en œuvre pour que votre objectif - trouver un emploi - se réalise, prenez le temps d’élaborer votre curriculum vitae.

 

Arrivé à cette étape, vous devez vérifier que vous avez tout en main pour l’élaboration du document ; nous vous proposons une liste qui récapitule les étapes indispensables avant la rédaction du C.V. ?

 

 

 

B - Premiers conseils

Par Anne-Claire Dugas, dernière mise à jour le 05/03/2007

 

Pour donner toutes les chances à votre C.V., soyez attentif aux exigences minimum requises par les recruteurs.

 

Avant tout restez sobre dans la présentation. Même si un C.V. original attire l’attention, il perd souvent en clarté et peut être mis de côté par un recruteur s’il n’arrive pas vite aux points essentiels. Un C.V. n’est pas une œuvre d’art, donc même si cela paraît très strict, c’est dans votre intérêt.

Faites attention à l’orthographe, évitez de faire des fautes dans les noms des entreprises, les intitulés de postes, le nom des écoles, universités, établissements fréquentés et attention aux fautes de frappe, et autres problèmes de dyslexie ou dysorthographie qui entraînent des erreurs. Le dictionnaire n’est pas seulement un livre de décoration !

 

Enfin, le conseil le plus important : ne gonflez pas votre C.V. par des expériences ou des formations que vous n’auriez pas faites, même si cela peut vous faire décrocher un entretien, le recruteur se rendra vite compte de l’erreur après quelques questions. De plus, une collaboration qui débute dans ces conditions n’est pas la meilleure. Votre expérience ne dépassera peut-être pas la période d’essai.

Si vous ambitionnez un travail dans lequel vous n’avez que peu d’expérience, mettez vous en valeur autrement, tout d’abord par un C.V. et une lettre de motivation clairs, propres et efficaces.

Une fois votre C.V. terminé, soumettez-le à votre entourage ; un œil neuf est toujours utile.

 

C - Présentation et mise en page du C.V.

Par Anne-Claire Dugas, dernière mise à jour le 09/05/2007

 

Soigner la forme et faire attention aux détails: une manière d'attirer l'attention du recruteur sur ce qui est vraiment important et éviter les parasites qui vous desservent.

 

Votre C.V. doit tenir sur une page (ou deux pour les confirmés, senior), triez les informations, évitez celles qui ne vous paraissent pas pertinentes pour le poste visé.

 

Pour plus de clarté, utilisez une police standard, n’utilisez pas de police trop originale : cela nuirait au contenu, et l’on pourrait être tenté de ne pas le lire.

 

Adoptez une taille classique de police, ni trop petite, ni trop grande, votre C.V. doit rester lisible.

 

Séparez clairement les différentes parties de votre C.V. afin que la personne qui le consulte puisse voir directement ce qui l’intéresse et ne perde du temps à décrypter votre parcours.

 

Vous pouvez utiliser des couleurs, mais pas trop, pour ne pas le surcharger (mais attention à l’harmonie) : dans les couleurs les plus communément utilisées, le bleu est bien reçu par les recruteurs ; moins stricte que le noir, il permet d’égayer le C.V. tout en restant sobre.

 

Le papier sur lequel vous imprimerez votre document a son importance, vous ne devez pas négliger sa qualité : l’idéal est d’utiliser un papier de 90g, c’est celui qui a le plus de tenue, mais d’une manière générale, vous pouvez utiliser un papier entre 80 et 100g. Pour vous démarquer, vous pouvez choisir un papier d’une couleur blanc cassé (mais n’oubliez pas d’utiliser le même papier pour le C.V. et la lettre de motivation, pour être en accord).

 

On trouve plusieurs types de présentation de C.V. que nous évoquerons dans ce dossier, voici à l’aide de schémas comment se présentent ces différents C.V. Assez communément les candidats ont recourt au C.V. anti chronologique et au C.V. thématique. ?

 

a - Tronc commun

Par Anne-Claire Dugas, dernière mise à jour le 10/05/2007

 

Inamovibles, ce sont les éléments qui encadrent votre expérience et votre parcours. Il ne faut pas les négliger !

 

Partie 1 : En-tête: la partie supérieure de votre C.V. est réservée aux indications générale sur vous

 

 

a) Etat Civil

Votre prénom, votre nom : toujours dans cet ordre, c’est une convention. Il n’est pas nécessaire de mettre votre nom de famille en majuscule, mais cela est utile quand votre patronyme peut se confondre avec un prénom, cela évitera à votre recruteur de se poser des questions.

 

Vos coordonnées : votre adresse, numéro de téléphone fixe, mobile, adresse e-mail : tous les moyens par lesquels cette personne peut vous joindre facilement.

Votre situation de famille (marié, célibataire, divorcé, pacsé,…)

 

Votre âge (éventuellement la date de naissance), attention l’âge est une information discriminante, il n’est donc pas obligatoire de l’indiquer.

Pour les personnes de plus de 45 ans, indiquez votre âge car de toute manière, par votre C.V. le recruteur cherchera toujours à connaître votre âge ; toutefois, vous pouvez le mentionner dans la dernière partie de votre C.V. plutôt qu’en en-tête, non pas pour le dissimuler, mais pour ne pas focaliser cet élément dès le début si vous craignez une discrimination.

Préférez l'âge indiqué en chiffre afin de contourner une éventuelle analyse astrologique à votre insu.

Faut-il indiquer l’âge des enfants ? Vous n’avez aucune obligation à cela, mais si vous êtes une femme et que vous avez des enfants en bas âge, vous pouvez préciser le mode de garde de vos enfants (moyen de préciser à votre futur employeur que vous n’aurez pas cela en tête et surtout que la question est déjà réglée au moment de l’embauche) ; néanmoins, n’en faites pas une obligation.

 

Pour les emplois qui l’exigent, précisez le ou les permis que vous possédez, pour quels types de véhicules, vous pouvez même mentionner si vous possédez votre propre voiture.

 

Enfin, si vous avez créé un site Internet personnel ou que vous avez un blog susceptible d’intéresser un recruteur (parce qu’il parle d’une de vos passions, d’un de vos talents, ou parle d’un art que vous maîtrisez), citez l’adresse.

 

b) Titre du C.V.

Donnez un titre à votre C.V. afin de permettre au recruteur de savoir ce que vous attendez de lui et quel est votre objectif. Indiquez donc le nom du poste que vous convoitez ; en majuscule cela le rend encore plus visible, exemple : CHEF DE CABINE.

Attention ! Si vous envoyez votre C.V. à un cabinet de recrutement, préférez un titre plus large, moins sectorisé pour correspondre au plus grand nombre de catégories.

 

Lorsque vous êtes issu d’une grande école (ENA, Polytechnique, HEC, ENSAM, …), indiquez-la dans la partie supérieure de votre C.V. afin de bien la mettre en valeur.

 

Parties 2 et 3 : Ces parties n'appartiennent pas au tronc commun et seront traitées ultérieurement.?

 

Partie 4 : Informatique et langues

 

Les logiciels sur lesquels vous savez travailler, le type d’ordinateur (Mac et/ou PC).

Les langues parlées et le niveau (et éventuellement si vous avez fait des séjours de perfectionnement à l’étranger) sont les éléments qui doivent apparaître dans cette rubrique.

 

Partie 5 : Informations Complémentaires

 

En quelques mots, décrivez vos activités, passions, loisirs

 

Même si cela paraît parfois dérisoire, cette partie est un reflet de votre personnalité et intéresse les recruteurs pour voir quels sont vos engagements ou centres d’intérêts. N’hésitez pas à mentionner les associations dans lesquelles vous êtes engagé, les sports que vous pratiquez (vous pouvez préciser votre niveau).

Si les loisirs ou occupations ont un rapport avec le poste en vue, vous pouvez donner quelques précisions complémentaires.

A la fin d’un entretien, le recruteur peut vous poser une ou deux questions sur ce que vous avez précisé dans cette rubrique, évitez d’y indiquer n’importe quoi simplement pour ajouter une ligne à votre C.V.

Si vous avez fait partie d’une association durant votre recherche d’emploi, faites-en mention, c’est un atout de plus en votre faveur, qui indiquera au recruteur que vous vous êtes occupé et que vous avez agi durant votre recherche

 

1 - Jeune diplômé (de 0 à 1 année d'expérience) et Junior (1 à 4 ans d'expérience)

Par Anne-Claire Dugas, dernière mise à jour le 10/05/2007

 

On entend par jeune diplômé et junior toute personne qui débute dans un domaine et n’a que très peu d’expérience professionnelle : un étudiant qui sort de ses études, une personne qui a dû faire une pause dans son parcours professionnel et n’a que peu travaillé auparavant, ou encore une personne qui décide de changer d’orientation et se lance dans un nouveau domaine.

 

A ce niveau, votre cursus scolaire aura la place la plus importante ; votre expérience professionnelle étant à venir, ce sont vos diplômes qui vont attirer l’œil des recruteurs : c’est le moment de valoriser votre cursus !

 

Votre C.V. ne doit pas excéder une page, soyez sobre, car au-delà d’une page, au vu de votre expérience, cela peut être pris pour du camouflage.

Un recruteur aura conscience qu’en sortant de vos études, vous ne pouvez pas avoir une expérience très longue, cela peut-être justement ce qu’il recherche. Dans le cas où vous n’avez jamais travaillé auparavant, et que vous êtes à la recherche d’une toute première expérience professionnelle, attendez-vous à une question, si vous passez en entretien, sur cet aspect de votre C.V., soyez prêt à y répondre !

 

Formation initiale et formation en alternance.

Il y a néanmoins une différence à faire entre les jeunes diplômés issus d’une formation générale et ceux issus d’une formation en alternance : la présentation de votre C.V. ne sera pas la même, vous ne pouvez pas faire valoir votre parcours de la même façon. Lorsque vous avez eu des expériences professionnelles longues de par votre cursus, il est important de les mettre en valeur. Dans ce cas, vos rubriques « Formations » et « Expériences professionnelles » auront la même importance, vous pouvez même placer la rubrique « Expériences » avant celle « Formation » si elle vous apparaît mieux mettre en valeur votre candidature.

 

Formation continue

C’est une possibilité qui vous est offerte, mais que l’on rencontre rarement avant trois ans d’expérience. Lors de vos emplois précédents, vous avez pu être amené à faire une formation dans un cadre universitaire (un congé de formation par exemple) que l’on appelle formation continue : dans ce cas, il est important de le mentionner dans votre C.V., de le faire apparaître dans votre rubrique formation.

 

Partie 2 : Formation : Elle est consacrée à votre parcours en enseignement supérieur

Partez toujours du plus récent au plus ancien : c’est ce que l’on appelle le C.V. anti chronologique (ou rétro chronologique), qui au lieu de suivre le cours de votre cursus dans l’ordre, met plus en avant votre dernière formation ou diplôme. Pour un C.V. ayant encore peu d’expérience, c’est la formation qui aura un rôle prépondérant, c’est ce qui va interpeller la personne qui vous lit.

 

Sachez que les recruteurs peuvent se renseigner sur la véracité de vos diplômes, des entreprises sont spécialisées dans ce domaine, par exemple : www.verifdiploma.com, de plus, ils pourront s’apercevoir rapidement que vous n’avez jamais mis les pieds dans ces établissements.

 

Précisez la ville dans laquelle s’est déroulée votre formation, certaines écoles ou formations existent à plusieurs endroits en France, cela est intéressant pour le recruteur de savoir d’où vous venez, au-delà de votre parcours professionnel et scolaire, cela donne un aperçu de votre parcours géographique.

 

Pour un premier emploi (ou si vous n’avez pas encore beaucoup d’expérience) indiquez votre bac (sa spécialité, votre mention).

 

Indiquez bien chaque diplôme obtenu (en précisant les sigles éventuels), notez les spécialités qui peuvent être en lien avec le poste convoité.

 

Partie 3 : Expériences Professionnelles : Vous y résumez votre parcours.

 

Elles sont nécessairement moins importantes, mais ce n’est pas un aspect à négliger

Commencez par l’expérience la plus récente. Citez les tâches qui vous ont été confiées, ce que vous avez fait qui vous met en valeur face à la demande que vous avez

Indiquez les stages réalisés ; si vous n’avez que des stages comme expérience développez bien leurs aspects, l’étendue de leur domaine.

Indiquez clairement la durée de chaque stage ou emploi à côté ou en face de l’intitulé du poste. Cela permet de le valoriser si vous y êtes resté longtemps, ou alors d’expliquer le peu d’éléments cités si vous n’y avez passé que quelques semaines.

Faites savoir que vous avez développé des connaissances, des aptitudes techniques (formé sur un logiciel, un équipement…) et quels sont les types d’entreprise avec lesquels vous avez pu être en contact.

 

E - La photo d'identité est-elle obligatoire ?

Par Anne-Claire Dugas, dernière mise à jour le 16/05/2007

 

Un des points soulevé par la lutte contre la discrimination. Qu'en est-t-il? Que faire?

 

Cela dépend beaucoup du type d’emploi convoité. Pour les métiers de représentation (PNC, hôtesse d’accueil, …) la photo est très souvent souhaitée voire obligatoire : l’apparence étant un élément important du poste, demander une photo se conçoit.

Pour les autres métiers, voyez si cela vous paraît judicieux, mais sachez qu’à ce jour, la photo n’est pas un élément imposé dans un curriculum vitae tant que cela n’est pas exigé par l’annonce. De plus, elle apparaît comme discriminante pour des métiers où le physique n’importe pas, même si les recruteurs ne sont pas là pour vous juger dans un concours de beauté. Dans la mesure où vous êtes en contact avec le public, ce que le recruteur cherche à savoir grâce à la photo, c’est si vous êtes souriant, si vous semblez ouvert et avoir un contact facile avec les gens qui seront en relation avec vous.

Le risque de la photo est de ne pas se montrer à son avantage : le choix de la photo n’est pas évident, il est préférable de s’abstenir plutôt que de dévaloriser votre candidature avec une photo mal choisie ; en outre, insérer une photo peut poser des soucis : photocopier ? Cela ne rend pas la photo très nette, et devient un point négatif pour votre candidature. Ajouter une photo faite en photomaton ou chez un professionnel ? Pourquoi pas. Malgré tout, la photo doit réellement vous mettre en valeur, alors préférez ne rien mettre plutôt qu’une mauvaise photo.

Pour un envoi par mail, la photo occupe du volume, ce n’est pas un avantage : le C.V. est plus lent à charger, cela prend de la mémoire. En revanche la photo est nette et de bonne qualité.

 

F - Déposer votre CV en ligne

Par Eve-Marie Guidier, dernière mise à jour le 09/05/2007

 

A - Utilisez les moyens actuels pour rendre votre C.V. visible.

 

La démocratisation d’Internet a modifié les paramètres de la recherche d’emploi. La multiplication des sites mettant en relation candidats et entreprises, le développement des rubriques consacrées au recrutement sur les sites des entreprises sont autant d’occasions de se faire connaître.

Pour les utiliser à votre avantage, le mieux est de se familiariser dans un premier temps avec ce type de support. Songez à varier le contenu que vous communiquez selon que vous vous adressez à un intermédiaire, ou directement à la société.

Ce dossier passe en revue les différentes modalités de dépôt de C.V.. Vous trouverez les sites évoqués en tapant « emploi » ou « recrutement » sur votre moteur de recherche habituel. Se présente également à vous la possibilité de mener une recherche plus pointue, en surfant sur les sites spécialisés qui concernent un secteur d’activité aéronautique/automobile) ou un domaine de compétences en particulier (ingénierie/finance).

b - Déposer votre CV

Par Eve-Marie Guidier, dernière mise à jour le 09/05/2007

 

Vous avez souvent le choix entre la formule qui consiste à insérer votre C.V. tel que vous l’avez rédigé (en format Word par exemple) et celle qui consiste à renseigner les champs d’un formulaire proposé par le site. Si vous optez pour la première solution, prenez garde à ce que votre document soit compatible avec le site qui l’hébergera.

Au sujet de Word, ayez à l’esprit que la popularité du format facilitera vos démarches, dans le sens où il est accueilli par tous les sites. Son autre atout est qu’il permettra de mettre en valeur vos capacités à utiliser le traitement de texte, à organiser un document et à le rendre attrayant. En revanche, cela ne doit pas vous amener à négliger les formats mis à disposition par les sites. Les utiliser optimise vos chances d’être lu par le recruteur que votre candidature intéressera. En effet, les employeurs effectuent leur tri selon les mots clés des formulaires, démarche difficile à réaliser avec un C.V. Word.

 

1 - Créer son profil et son C.V.

Par Eve-Marie Guidier, dernière mise à jour le 09/05/2007

 

Il s’agit de démarches qui semblent fastidieuses si vous déposez votre C.V. sur tous les sites de recherche. Le plus judicieux est donc de commencer par cibler les 2 ou 3 job-boards qui répondent le mieux à vos attentes. Vérifiez si les sites que vous consultez privilégient les cadres ou les non cadres, tenez-vous informé de la régularité des mises à jour (regarder la plus récente des offres disponibles est déjà un bon indicateur), comparez d’un site à l’autre le rapport qualité/ prix des services optionnels proposés aux candidats.

Prendre le temps de consulter le détail des services proposés vous permet également de mener des recherches plus précises, qui serviront mieux vos attentes et convaincront plus efficacement les recruteurs. Ainsi, quand le choix vous est donné entre un C.V. dit « classique » et une formule « abrégée », optez toujours pour le premier, qui reflètera de beaucoup plus près la réalité de vos compétences.

L’intérêt de la formule courte réside dans sa simplicité et sa rapidité. En une après-midi, il vous permet de signaler à tous les sites que vous êtes demandeur d’emploi. Toutefois, les caractéristiques à renseigner étant très sommaires, ce format ne valorise pas vos atouts personnels et votre parcours professionnel

 

2 - Déposer son curriculum vitae sur le site d'une entreprise

Par Eve-Marie Guidier, dernière mise à jour le 16/05/2007

 

Pour « vendre » votre profil, la marche à suivre est différente si vous contactez par vous- même la société qui cherche à augmenter ses effectifs.

Si certaines entreprises ont aujourd’hui parfaitement assimilé Internet comme outil de recrutement et proposent une rubrique d’offres d’emploi tenue à jour, d’autres ne vous laisseront pas d’autre solution que de cliquer sur le lien « contact » et d’envoyer votre C.V. par mail. Une alternative existe et consiste en un lien « candidature spontanée ». Il vous amène à un formulaire proche de celui que vous devez remplir pour postuler à une offre, mais vous laisse plus de liberté dans l’explication de votre projet professionnel. Sur ce point, vous pouvez consulter notre dossier « candidature spontanée ».

Sachez que si des offres sont visibles sur le site, dès lors que vous souhaitez postuler, vous serez soumis à un questionnaire dont le contenu constitue à la fois un C.V. et une base sur laquelle l’entreprise s’appuie pour juger de votre motivation et de vos compétences. En conséquence, veillez à donner plus de précisions que sur un job-board et à souligner votre intérêt pour la société auprès de laquelle vous postulez.

 

3 - Les relations job-boards / utilisateurs

Par Eve-Marie Guidier, dernière mise à jour le 15/05/2007

 

 

 

Par « utilisateurs » on entend aussi bien les demandeurs d’emploi que les recruteurs et vous devez vous assurer que les deux types de population fréquentent régulièrement le site, en opérant des visites régulières. Si malgré les mises à jour les offres les plus récentes datent d’une quinzaine de jours, n’hésitez pas à consulter d’autres sites. Selon la même logique, si vous constatez que le nombre de C.V. en ligne stagne, interrogez-vous sur la désaffection des autres demandeurs d’emploi.

Soyez curieux et prenez connaissance des conditions proposées aux recruteurs pour la diffusion de leurs offres. Elles vous donneront une idée du sérieux du site sur lequel vous déposez votre candidature.

 

4- Les mots du C.V.

Par Anne-Claire Dugas, dernière mise à jour le 15/05/2007

 

Le vocabulaire que vous allez utiliser dans votre C.V. doit être choisi avec beaucoup d’attention.

 

Comme nous vous l’avons précisé, le curriculum vitae est extrêmement important, les recruteurs le prennent comme référence pour se faire une idée de vous, les mots qui y seront présents doivent, eux aussi, participer à cette mise en valeur.

Vous devez privilégier les verbes d’action qui donnent une dynamique à votre discours, ils sont incontournables dans la mesure où c’est ce qu’attendent les recruteurs.

 

 

 Retour haut de page

Retour à l'accueil     

-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-

Site optimisé pour Internet Explorer, résolution d'affichage en 1280x1024

Mise à jour le

?